Le 30 janvier 2018 Journée Nationale de grève et d’action dans les EHPAD. C’est l’affaire de tous !!

Le contexte dans nos établissements est dramatique, la situation est alarmante, la pénibilité au travail engendre de la souffrance… Nous, les personnels, sommes à bout de souffle, nous n’en pouvons plus.

Les glissements de tâches s’intensifient, le nombre des accidents du travail est en augmentation ; les maladies professionnelles, les invalidités dues au manque d’effectif sont en recrudescence. Cette situation touche tous nos établissements.

Partout où la CGT existe les coupes budgétaires et les restrictions qui impactent la prise en charge des résidents sont dénoncées.

Les situations professionnelles dans lesquelles nous nous trouvons sont inadmissibles : par exemple il faut, en 15 minutes, lever un résident, lui faire une toilette sommaire, l’habiller, lui faire prendre son petit-déjeuner et ses médicaments, refaire le lit et on passe à un autre résident. C’est une maltraitance institutionnelle qui coûte aux résidents et à leurs familles plusieurs milliers d’euros par mois (entre 2 000 et 5 000 €).

 

Par notre mobilisation du 30 janvier nous devons participer à faire découvrir ce scandale à la France entière… Nos politiques le savent déjà, ils ferment les yeux ! Nous devons exiger qu’ils prennent leurs responsabilités.

Cette situation touche 693 000 personnes âgées qui vivent en établissement, dont 573 000 en EHPAD où il est difficile de trouver des places.

 

Tous ensemble, revendiquons :

1)    Le respect de la prise en charge des personnes âgées

2)    Des recrutements en urgence de personnels qualifiés, aides-soignants, ASHQ,  infirmiers. Le ratio personnel/patient est actuellement de 0,5 à 0,6 alors qu’il est de 1,2 en Allemagne !

RASSEMBLEMENTS
A 11h devant la Préfecture du Rhône à Lyon
A 17h devant la Sous-préfecture de Villefranche s/Saône

Notre combat doit être collectif,

il concerne toute la population !

Non à l’indifférence !  Oui à la mobilisation !

Le 30 janvier, j’y suis !!

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *