COMMUNIQUE DE PRESSE, MOBILISATION INEDITE ET MASSIVE DANS LES EHPADS

Plus de 1000 manifestants à Lyon, 250 à Villefranche, 80 établissements en grève dans le
département du Rhône. De plus, des actions, des rassemblements ont eu lieu dans plusieurs maisons
de retraite.

Dans la manifestation intersyndicale, les salariés de toutes catégories, y compris des directions, les
familles…. sont descendus dans la rue pour dénoncer l’inexcusable, l’incompréhensible et volontaire
abandon dans lesquels le gouvernement laisse les personnes âgées vulnérables

Madame Buzin ministre de la santé, le gouvernement et le président de la République semblent
rester sourds et emprunts de mépris envers les professionnels épuisés et la mise en danger de nos
ainés. Les annonces du gouvernement qui propose 50 millions rapportés aux 557 648 lits en EHPAD,
donc 89 euros par résident par an, sont insignifiantes dans un pays riche. C’est indigne au regard des
cadeaux fiscaux faits aux grandes fortunes, et aux exonérations de cotisations sociales faites au
patronat, ces mesures-là représentent des dizaines de milliards.

Il est insupportable que des grands groupes privés fassent de l’argent, l’or gris, sur les familles en
facturant jusqu’à 3500 euros par mois la prise en charge des personnes vulnérables, et de plus sont
privilégiés par les dotations d’argent public.

Fini les belles paroles, la CGT et les salarié(e)s exigent des actes à la hauteur des enjeux et du respect
des personnes âgées en détresse. Conformément au plan grand âge et dépendance il faut tout de
suite renforcer le personnel des EHPAD à hauteur de 1 pour 1 personne accueillie ce qui coûterait 8
milliards d’euros, il faut de suite rendre attractifs les métiers des EHPAD en les revalorisant cela
représente 3 milliards d’Euros. Oui dans l’urgence il faut 11 milliards pour un minimum de dignité et
pas des discours…. IL faut interdire de faire du profit sur la détresse.

Sans dispositions rapides et concrètes, la mobilisation aura des suites.

Pour la CGT, avec d’autres nous mettons en débat un tout autre projet de société ou la Sécurité
Sociale doit prendre en charge les citoyens à 100%, de la naissance à la mort, sans reste à charge
pour les familles.

La maltraitance institutionnelle, ce n’est plus possible ni acceptable. Ne fermons plus les yeux.

La CGT appelle la population à ne pas cautionner par le silence, à se faire entendre pour faire cesser
ce scandale.

CGT santé et Action Sociale 69

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *